Collonges en Corrèze

 La cité corrézienne aux vingt cinq tours qui surprend par la couleur rouge des pierres.

La faille géologique reliant le bassin de Brive à Meyssac marque la rupture entre les sols calcaires et les sols de grès. Des grès qui ont cette couleur rouge grâce à l’oxyde de fer, ce qui en fait une particularité du patrimoine naturel local.

Collonges est tout d’abord un lieu qui prospère autour d’un prieuré dès le VIIIème siècle et une étape sur la route du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Au fil des siècles, Collonges devient un lieu de prédilection pour les nobles de la Vicomté de Turenne, véritable état dans l’état. C’est ainsi que naissent des maisons nobles dotées de tourelles.

Conques en Aveyron

Halte incontournable sur le chemin du Puy, le plus célèbre des chemins qui mènent à Saint-Jacques de Compostelle, Conques vous fera voyager au temps des grands bâtisseurs du Moyen Age.

Haut lieu de la Chrétienté, ce village est, depuis le XIIème siècle, une étape majeure sur les chemins de Saint-Jacques.

Sarlat en Périgord

Inscrite dans un triangle d’or entre Dordogne et Vézère, Sarlat semble vraiment avoir été bénie des dieux. Depuis plus de mille ans, la ville s’est développée autour d’une importante abbaye bénédictine reconstruite à l’époque romane au XIIe siècle, érigée en évêché au XIVe siècle.  La ville des consuls, nobles et marchands, devint celle des juristes et des clercs qui entourent l’évêque.

Après les guerres de Cent Ans, de Religion et de la Fronde, du XIVe au XVIIe siècle, la ville retrouva son âge d’or grâce à la noblesse de robe, ces hauts magistrats qui exerçaient la justice royale au Présidial. Ils embellirent Sarlat de leurs nouvelles demeures munies d’une tour, symbole de noblesse. Ce fut aussi l’époque des Humanistes. La Boétie y naquit et fut initié très tôt à l’esprit de la Renaissance.

Moissac en Tarn et Garonne

Cette ville est aussi une étape sur les chemins de Compostelle. Elle s’inscrit dans un paysage épicurien où dominent les vergers et les vignes du raisin AOP Chasselas.

La rivière, traversée d’un pont inauguré par Napoléon III, est propice aux loisirs nautiques. Ses berges constituent un lieu agréable de flânerie.

Salers en Cantal

Maisons à tourelles, beffroi, remparts… Salers vous transporte successivement au Moyen Age puis à l’époque de la Renaissance.

Salers n’a pas échappé aux invasions pendant la Guerre de Cent ans, c’est dans ce contexte que les « Sagraniers » ont fortifié leur ville pour se protéger des anglais et des brigands. Ville marchande puis ville de nobles, la grandeur passée de Salers se traduit par son architecture reflet du XIVème au XVIIIème siècles datant principalement de l’époque du Baillage des Hautes Montagnes d’Auvergne. Chaque ruelle renferme de vieilles demeures toutes en parfait état de conservation.

Nos Séjours